Le soleil après l’orage

3 longs mois tout juste que je n’ai pas écrit sur mon blog.

3 mois que la vie a décidé de me confronter à une putain d’épreuve.

J’ai retourné ce billet 1000 fois dans ma tête. Devait-il être grave, triste, ou au contraire, abordé avec humour, parce que oui, l’humour sauve bien des choses.

Devais-je tout dire, tout raconter, ou au contraire, garder tout cela pour moi ??

Il n’y a pas de bonnes ou mauvaises réponses, il n’y a que des réponses justes.

Alors je vais écrire ce billet tel quel, un peu brouillon, un peu décousu, mais tellement sincère.

Parce qu’il reflète mon humeur du jour, à cet instant précis de ma vie.

Le soleil brille, le ciel est bleu, la vie est belle.

Oui, la vie est belle, si belle.

Il y a 3 mois, le ciel si bleu aujourd’hui s’est brusquement assombri.

Un coup de tonnerre dans mon existence bien rangée, où le quotidien nous absorbe et nous éloigne parfois des choses essentielles.

Un rendez-vous sans cesse repoussé chez ma sage-femme pour mon suivi gynéco.

Un rendez-vous enfin pris. Un banal frottis de routine.

J’attend les résultats sans stress, sans angoisse puisque tout va bien …. hormis ces lourdeurs dans le bas ventre depuis quelques mois. Mais elles ne sont pas si gênantes que cela ces lourdeurs, puisque je galope sans arrêt, que les enfants, la maison, mon couple et le quotidien me prennent une bonne partie de mon temps.

Un mercredi matin, un mail. Aucun résultat. Juste cette phrase « veuillez contacter votre médecin en urgence ».

Je relis encore ce mail si bref. Cette brièveté des mots crée une angoisse d’une longueur indicible.

J’ai peur.

Ma sage femme me contacte en urgence, affolée. J’essaie de garder mon calme et ma raison. Le résultat est vraiment mauvais : très forte suspicion d’adénocarcinome, en clair cancer!!!

Je suis au travail, je me ressaisis, appelle mon homme. Il essaie de me rassurer, mais cela reste vain.

Tout se met en place, je ne contrôle plus rien …. ma sage-femme me prend mes 1ers rendez-vous en urgence.

J’ai l’impression d’être une zone parallèle, de traverser une faille statio-temporelle, je vais me réveiller, ce n’est pas possible!!!!

On ne peut pas avoir un cancer à 38 ans!!!!

Les examens s’enchaînent et le diagnostic tombe : CANCER du col de l’utérus.

J’ai en moi un putain de foutu de crabe en train de me ronger.

Je n’ai eu aucun symptôme, mis à part ces lourdeurs au ventre … il faut le savoir, ce cancer est bien souvent asymptomatique. Si l’on a des saignement en dehors des règles ou lors des rapports, il faut s’alarmer, mais rien de tout ça pour moi ….

Je ne veux pas mourir, pas si jeune.

Mes enfants ont besoin de moi, comme j’ai besoin d’eux.

L’attente des examens pour savoir où le cancer en est, est juste une torture.

Et si le cancer avait gagné d’autres organes ???

Et si je devais me retrouver dans une boîte au fond du trou dans quelques mois ???

Et si la vie devait s’arrêter là, maintenant ???

Terminus, je descends.

enjoy-your-life

J’ai pleuré comme jamais, espéré, désespéré.

Je devais beaucoup me reposer, et lorsque je voyais mes loulous avec leur papa qui les occupaient, je ne pouvais m’empêcher de me dire que cela serait bientôt leur quotidien … à 3 … sans moi ….

Les résultats se sont avérés « bons » puisque le cancer est localisé, infiltrant mais pas de métastases!!!

Aucun autre organe n’est atteint.

Le traitement passe essentiellement par la chirurgie.

J’ai eu une conisation pour évaluer l’étendue et  la profondeur de la maladie.

Après cette intervention, il restait encore du cancer sur le col donc la décision fût prise de réintervenir rapidement.

Cette seconde opération, ma gynécologue m’en a parlé dès le début de mon suivi.

Je la remercie aujourd’hui pour son humanité et sa compétence. Elle a toujours été franche et directe, comme je le suis dans la vie. Cela a tout de suite matché avec elle !!!

C’est elle qui m’a opéré les deux fois. Elle m’a transmis tout son optimisme. Lorsqu’elle m’a dit « j’ai confiance », cela a été une des plus belles paroles entendues. Cela m’a apaisé, réconforté, rassuré.

Cette opération c’est l’hystérectomie.

En clair, on retire l’utérus, le col, les trompes, et les ovaires si besoin.

C’est une lourde opération tant sur le plan physique que mental.

Les parties de mon corps qui ont fait de moi une mère, auraient pu m’apporter la mort !!! Quelle ironie !!!

On en a beaucoup discuté, au vu de mon âge et de mes deux enfants.

J’ai été partante dès le départ, vu que je n’avais qu’un seul objectif : rester en vie !!!!

J’ai été opérée il y a 3 semaines maintenant.

J’ai souffert, je souffre encore. Non pas physiquement, mais c’est plus compliqué dans ma tête ….

Je rêve de grossesse et de têtes coupées. La vie, la mort.

On m’a ôté mon utérus, mes trompes et mon col.

Je ne pourrai plus jamais être mère, moi qui rêvais de temps en temps d’un petit dernier…

Mes ovaires ont pu être conservées : ce qui est bien plus simple d’un point de vue physiologique. Je n’aurai plus jamais mes règles mais je garde un cycle. Je serai donc ménopausée naturellement à l’âge prévu par la nature.

Plus de règles, plus de contraception.!!! On pourra baiser tranquille tout le temps 🙂

J’ai eu les derniers résultats très récemment : tout le cancer a été retiré aux opérations, donc pas de rayons ni de chimio.

La seule contrainte est un suivi tous les 6 mois durant 5 ans. C’est vraiment peanuts.

J’ai la sensation d’être passée au bord du gouffre, et que j’aurai pu basculer à tout moment.

Je ne me considère pas comme guérie, alors que d’un point de vue strictement médical, le crabe est parti.

J’ai été dans l’action et l’urgence durant de longues semaines, et là toute la pression et l’angoisse retombent.

J’affronte cette épreuve avec humilité et sérénité. On me dit souvent que j’ai beaucoup de courage, mais ce n’est pas vrai.

Je ne suis pas foncièrement une femme super courageuse, mais l’adversité et la situation m’ont précipité dans une épreuve que je ne pensais jamais devoir affronter.

Une épreuve que je n’aurai pas pu affronter seule sans le soutien indéfectible de mon homme. Il a toujours été là et le demeure. Il a été très inquiet, stressé, ça je le sais, mais il ne me l’a jamais trop dit … Le cancer est une rude épreuve pour le malade, mais l’est encore peut être davantage pour la famille et les ami(e)s …. il faut arriver à mettre des mots sur les maux, et ça, c’est extrêmement difficile ….

Je donnais le change la journée en tournant  la situation en dérision … et je pleurais seule le soir dans mon lit ….

Je vais mieux maintenant.

Je me sens une âme de guerrière prête à tout affronter.

La vie change de perspective … déjà que l’approche de la quarantaine m’emmerdait, là je me suis doublement chargée la barque !!!

J’ai presque hâte de les fêter ces 40 ans !!!

Alors profitez de la vie, de l’instant présent … et n’oubliez pas d’aller faire régulièrement un frottis de contrôle … tous les 3 ans. Le précédent datait de moins de 3 ans et était parfaitement normal !!! Comme  quoi !!!!

Enjoy life 🙂

La vie est belle, putain que la vie est belle !!!!

Le soleil brille, le ciel est bleu … pour toujours ❤

Un immense merci à toutes les personnes qui, de près ou de loin, m’ont soutenu, réconforté, encouragé, guidé … elles se reconnaîtront ❤ LOVE

 Crédit photo : enjoy-your-life.jpg

Publicités

24 réflexions sur “Le soleil après l’orage

  1. Justement, je me demandais il y a quelques jours ce que tu devenais. Je suis d’un côté désolée de lire ce que tu as traversé et d’un autre contente de voir que tout s’est bien terminé !

    Profite bien de la vie !!!

    J'aime

    • Oui quelle épreuve!!
      Irréelle au début puis la réalité à affronter.
      Cela me marquera à vie mais je me dis que je suis passée tout près de la catastrophe….cela fait relativiser pas mal de choses
      Bises

      J'aime

  2. Je ne sais que dire à part le soulagement que cela ait été pris tôt. Et que ça aurait pu être moi et mes 39 piges ou n’importe quelle autre femme. C’est tellement violent… Et j’ai envie de te dire bravo pour ta combativité. Et belle 2e vie parce que c’est un peu une 2e naissance non quelque part.

    J'aime

    • Cela a été pris suffisamment tôt mais tt de même bien installé car infiltrant….
      C’est d’une violence extrême tellement on ne s’y attend pas….on n’y est jamais préparé en fait!!!!
      Je me suis battue comme j’ai pu, avec mes forces et mes faiblesses 😉
      Le bouquin qui a pour titre « ta 2eme vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une « est tellement mon état d’esprit du moment 😉
      Bises

      J'aime

  3. Tu as le don de me donner les larmes aux yeux et me faire rire en 2 lignes. Tu es d’une force incroyable, merci pour ton courage, tes mots qui doivent parler à beaucoup d’entre nous, j’ai hâte de te revoir.
    Je t’embrasse fort

    J'aime

    • En écrivant ce billet, je voulais raconter la banalité, malheureusement, de mon histoire.
      Si cela peut aider ou éveiller les esprits, j’ai gagné!!!!
      Je me suis battue avec mes modestes qualités, mais aussi mes failles.
      C’est une situation violente, mais que je me devais d’affronter pour moi mais aussi pour ma famille.
      Cela serait super que l’on se revoit 😉
      A très bientôt ma chère Anne-Vé ❤
      Je t'embrasse

      Aimé par 1 personne

  4. Sacrée claque à la vie..j’imagine que tu vas la vivre à pleines dents maintenant..je suis arrivée sur ton blog suite à un commentaire sur une page que tu as posté ce matin…gros bisous même si on se connait bien 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s