Quel avenir veut-on pour nos enfants ? Lettre à Najat Vallaud-Belkacem et à Vincent Peillon

Je suis en colère, énervée, inquiète … mais surtout terriblement déçue …
Oui, je suis inquiète pour l’avenir de nos enfants … et en ce moment, rien n’est fait pour nous rassurer, nous, les parents !
Deux réformes concernant les enfants et leurs parents, arrivent coup sur coup.
Et quels coups nous sont portés !
* La réforme du congé parental ( présentée un 8 mars, un comble ! ) est tout sauf une bonne réforme issue d’une large concertation … car on a oublié les principaux intéressés-les parents- mais on a surtout pas oublié d’inviter le patronat … ben voyons … n’y aurait-il que les entreprises qui auraient quelque chose à dire … il me semble que non !!!
Le congé parental, tel qu’il existe aujourd’hui, présente certes des imperfections, mais il a le mérite d’exister et de convenir au plus grand nombre … sa modularité, tant dans la durée ( 1, 2 ou 3 ans)  que dans le temps de travail ( congé parental partiel ou total ) permet à toutes celles et tous ceux qui le souhaitent de passer du temps avec leurs enfants, en ayant la sécurité du maintien de leur poste et de la certitude de le retrouver à leur retour ..
Sous couvert d’établir, enfin, une réelle égalité des femmes et des hommes dans et devant l’emploi, fait que l’on veut casser ce dispositif …
La durée sera limitée, 1 an, et une partie devra être prise par le père ( s’il ne la prend pas, elle est perdue !!  ).. .soit…mais quid des mamans qui veulent allaiter longtemps … qui des parents qui veulent s’occuper de leurs enfants à plein temps en ayant un minimum de revenus .. .et entre nous, les papas hésiteront à prendre leur partie, sachant que c’est souvent eux, qui ont le salaire le plus conséquent, et une telle mesure aggravera encore les difficultés financières des familles ..
Allez hop, tous au même régime, serrez les rangs , tout en sachant qu’il y a déjà d’énormes difficultés pour trouver des modes de garde avant 3 ans
bref, c’est une non réforme, une contre réforme, qui va induire des effets totalement négatifs pour nos enfants et nous les parents…mais il est vrai que les petits ne manifestent pas en déversant des tonnes de couches sales devant les préfectures …pourtant, on devrait trouver matière et cela résonnerait aux oreilles de nos élites, dont un de ces membres, ancien ministre de l’Education Nationale, considérait la maternelle comme anecdotique puisque les institutrices passaient leur temps à changer les couches et qu’il n’y avait donc pas besoin d’un bac +5 .. quel mépris M.Darcos !!
* La réforme des rythmes scolaires est encore plus grave, elle n’est ni pensée, non concertée ni financée ..
Beaucoup de gens pensent qu’il s’agit uniquement de choisir entre le mercredi matin et le samedi matin … quelle courte vue d’esprit …
Ne voit-on pas dans cette pseudo réforme la mise en place de choses bien plus préjudiciables pour l’instruction de nos enfants ??
La mise en place de ce temps d’éveil culturel, sportif se fera dans quelles conditions ?? avec quel encadrement ?? avec quels moyens ?? pour quels objectifs ??
La mise ne place d’un tel système au niveau des communes signe la mise en place, progressive et insidieuse de la municipalisation de l’Education Nationale, de la territorialisation des enseignements … aux communes riches les activités diverses et variées, aux communes pauvres, les activités limitées et peu intéressantes …
Quels savoirs fondamentaux vont acquérir nos enfants ??
Voulons nous les ouvrir au monde et aiguiser leur esprit critique, ou veut-on les limiter dans des connaissances basiques, ou tout esprit critique viendrait contrecarrer le troupeau de moutons que l’on veut avoir ??
Ce qui me choque dans ces deux réformes, c’est qu’à aucun moment on ne pense aux enfants .. .il y a tellement d’intérêts divergents en jeu: des intérêts politiques, des intérêts économiques et des intérêts touristiques …
Le temps pédagogique n’est pas le temps économique et encore moins le temps politique … quel avenir veut-on pour nos enfants ?? quels moyens sommes nous prêts à consacrer à l’éducation et à la culture ??
Il semble aujourd’hui que l’on préfère sauver les banques au lieu de sauver notre système éducatif .. .certes perfectible, mais si on accordait davantage de considération et de confiance à tous ceux, professionnels comme parents, qui vivent tous les jours avec les enfants, leurs enfants, cela irait mieux..il me semble ..
Ils sont l’avenir mais à trop attaquer cette population somme toute nombreuse, le retour de bâton risque d’être douloureux .. .préparez les couches sales!!!
Madame, Monsieur, revoyez vos copies..peut mieux faire … beaucoup mieux .. .ressaisissez vous !!!
Crédit photo: http://i962.photobucket.com/albums/ae103/St_Lo/Pour%20blog/yen_a_marre.jpg

Publicités

6 réflexions sur “Quel avenir veut-on pour nos enfants ? Lettre à Najat Vallaud-Belkacem et à Vincent Peillon

  1. Tout à fait d'accord avec toi. Juste un petit bémol quant à la municipalisation du temps périscolaire: c'est malheureusement déjà le cas puisque l'école est gérée par la commune…
    Sinon tout ça ne sert qu'à fabriquer des idiots (désolée pour les quelques uns qui sortiront du lot) sans aucun esprit critique, ni culture. Par conséquent, on peut s'attendre à tout dans les prochaines années. Nous aurons un peuple qui ne réfléchi pas/plus et qui votera aux extrêmes car cela sera le plus rassurant… Vive la république! Flo

    J'aime

  2. Bonjour,
    Oui, tu as raison, la maternelle et primaire sont gérées par la commune, pour les locaux, les Atsem et les centres de loisirs..après le reste demeure de l'EN
    L'école était inégalitaire, est inégalitaire et le restera…c'est comme ça…l'égalité des chances n'est qu'un voeu pieu et les réformes actuelles ne feront qu'accentuer cela…
    Ceux qui auront les moyens continueront de payer des cours particuliers..Pour les autres…on forme des futurs citoyens à ne surtout pas réfléchir..c'est trop dangereux…allez on va essayer d'être plus optimiste…c'est dur…
    Bizzz

    J'aime

  3. je ne suis pas concernée par le problème car mes 2 enfants sont scolarisés hors contrat mais le peu que j'ai suivi, je ne comprends pas l'énervement. Il me semble que le temps d'enseignement sera le même qu'aujourd'hui (24h) c'est l'organisation qui est différente.
    Après c'est vrai que c'est aux municipalités de s'organiser pour « occuper » les enfants.

    J'aime

  4. Coucou!!
    Merci de commenter;-)
    Le fait est que cette journée sera organisée en dépit du bon sens..qui paiera les 45 mn..les municipalités, les parents? dans quels locaux?? si c'est dans la salle de classe, l'instit fera quoi durant ce temps??et l'enfant ne sera-t-il pas perdu car l'activité extra sco sera dans la classe??avec quel encadrement spécialisé??
    bref, bcp de questions et peu de réponses…et cela m'inquiète..moi, je serai partisane de remettre 26h de cours mais bon…enfin le débat est ouvert;-)
    Belle journée

    J'aime

  5. Je trouve toutes ses réformes malheureuses et peu réfléchies! Qu'on veuille réformer l'école et le congé parental je le conçois! Et je ne pense que pas ce soit une mauvaise chose, mais pourquoi précipiter les choses? Pourquoi ne pas consulter les personnes concernées?
    Je suis dépitée, autant à titre personnel que professionnel.

    J'aime

  6. C'est exactement mon sentiment: tout est fait trop vite, sans concertation, ni réflexion sur l'organisation, le financement et cela implique tellement de monde…il faut revoir les copies sinon, cela va être très dur!!!
    Et on oublie les parents, les enfants et les enseignants…et c'est très énervant!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s