Etre désemparée face à son petit garçon …

Au moment où j’écris ces lignes, mon coeur de maman pleure.

Pour faire simple, on a passé une journée de merde.

Une vraie bonne journée pourrie avec crises, cris et hurlements.

Pourtant, tout avait si bien commencé.

Pour la première fois de sa vie, comme il m’a dit, Loulou, 5 ans et demi,  est allé dormir chez son meilleur copain, son pote, son poto. Il était tout heureux d’aller partager des bons moments avec lui.

Tout s’est merveilleusement bien passé. Ces deux là s’entendent super bien, ce sont les mêmes : très sensibles, discrets, réfléchis. Bref, une entente parfaite.

Sauf que ce copain déménage l’année prochaine et que cela va être dur …

Je vais donc le rechercher en fin de matinée, impatiente qu’il me raconte sa super soirée à jouer au train Légo. Sauf que je vois un Loulou assis par terre, en pleurs …

En pleurs, parce qu’il ne veut pas partir et quitter son copain. Rien ne le calme, la maman est douce et essaie de le raisonner, mais rien n’y fait …

Cela dure … j’essaie de lui faire comprendre que c’était prévu comme ça et qu’il faut rentrer. Il m’a été très difficile de lui mettre ses chaussures et j’ai dû partir précipitamment, en le portant,  parce que son copain commençait aussi à pleurer … triste que cela se termine ainsi.

Et là, à commencé la journée de calvaire. Il m’a fait payer la note, et l’addition est lourde.

Tout en essayant de le calmer et de lui expliquer, il m’a dit de très nombreuses fois « Arrête » en plantant son regard noir dans mes yeux embués.

Arrivés à la maison, ce fut la cata : de rage, il a pris une petite balle qu’il a lancé sur le mur à de nombreuses reprises, il a vidé son baril de Kapla pour les balancer partout dans le salon, il en pris quelques uns pour taper sur le chat, il a tordu des doigts à sa grande soeur et tiré les cheveux, tout en me disant « Arrête, c’est moi qui décide c’est pas toi ». Il a essayé de me pousser dans les escaliers.

Voilà.

images

J’ai gardé mon calme, tentant de lui redire que son attitude me déplaisait fortement, et que nous en reparlerons quand il sera calmé et que son père sera rentré. Oui, il est absent ce week-end pour cause de tournoi de ping pong et putain, ils m’en font baver!!

Le top fut atteint quand je dis à Loulou, dans un moment d’accalmie, que j’en parlerai avec papa, il a marmonné ce que j’ai cru comprendre « c’est un con ». Je lui demande de répéter, plusieurs fois, il me dit en fait qu’il a dit « je sais combattre « . Mouaif. Je suis très moyennement convaincue, et j’ai bien cru entendre, doucement mais distinctement « c’est un con ».

Puis il a continué, en me demandant 100 fois pourquoi on allait pas au supermarché en vélo, je lui ai dit inlassablement que l’on ne pouvait pas en raison de l’étroitesse des trottoirs et de l’impossibilité de les attacher et, à peine partis à pied, il a plu… donc retour à la casa.

Le festival a continué, à base de Kapla rebalancés, de salle de bains inondée par un Loulou énervé.

Bref, une vraie belle journée foireuse.

Je n’ai pas su le raisonner, le calmer, le canaliser.

De rage, je ne l’ai pas pris dans mes bras pour le rassurer et le câliner, parce que j’en ai pas eu envie.

De rage, la fessée est tombée.

De rage et de tristesse, il a pleuré, encore et encore.

De tristesse et de rage, je me suis sentie très conne et incapable.

Nous reparlerons de tout ça avec lui et son père.

Parce que je veux bien comprendre beaucoup de choses, être à l’écoute, compréhensive.

Parce que ce petit garçon a toujours été sensible, à fleur de peau, gardant tout pour lui.

Aujourd’hui, il a extériorisé son malaise et sa tristesse. Tristesse de savoir que ce meilleur copain déménage pour la prochaine rentrée.

Je suis une mère(de) qui n’a pas su comprendre ça.

Ce soir, je l’ai regardé dormir, apaisé, serrant contre lui son doudou chéri.

Je finis ce billet avec les larmes qui montent.

Putain de journée.

Crédit photo : colère.jpeg

Publicités

10 réflexions sur “Etre désemparée face à son petit garçon …

  1. Ahhh mais tu m’as fait pleurer aussi tiens !
    Que te dire … cela nous arrive à toutes et celles qui te diront le contraire se mentent à elles mêmes.
    Qui n’a pas été excédé par ses enfants ? Qui a toujours su gérer parfaitement ?
    Personne ! Ou alors les pseudos mères parfaites qui n’en sont pas vraiment 🙂
    C’est sûr ce petit bonhomme est triste et il a besoin de décharger sa colère et sa peine et chacun sait que l’on fait toujours mal à ceux qui nous aiment le plus dans ces moments là.
    Il en veut à la terre entière et c’est normal, il n’arrive pas à gérer ce trop plein d’émotion et c’est encore logique … même nous parfois on y arrive pas.
    Il va falloir beaucoup dialoguer avec lui, peut être lui raconter que toi aussi il t’est arrivé la même chose étant petite, tu as été séparée d’untel ou de ta nounou ou que sais je et que tu as réussi à surmonter cela.
    Je suis totalement novice hein alors ce ne sont pas des conseils juste des pistes pour que tu ne te sentes pas seule parce que je vois bien que là tout de suite, tu as besoin d’un bon câlin de réconfort 😉
    Allez demain est un autre jour, bonne nuit à toi !

    J'aime

    • Bonsoir Julie,
      Ton commentaire me fait pleurer aussi!!
      Tout s’est télescopé aujourd’hui : sa colère, sa tristesse, sa rage, et moi qui n’ai pas su le réconforter….
      Je vais déjà en reparler avec lui demain, puis avec son papa.
      Les jours qui viennent vont être durs parce qu’il se rend bien compte qu’il va perdre ce copain, qui s’en va sur Lyon.
      Voilà
      Merci à toi vraiment pour ton message, qui me fait chaud au ❤
      Bises

      J'aime

    • C’est dur et épuisant pour tout le monde.
      Aujourd’hui on est sorti on a pris l’air, cela a fait le plus grand bien à tous 😉
      Vivement les vacances que l’on soit un peu plus zen, on en a vraiment besoin!!

      J'aime

  2. Personnellement, je te trouve très patiente. Bien sûr il est triste de voir son copain partir mais ça n’excuse en rien son attitude et perso je pense que les cris, voire la fessée, auraient plu !!! Tu n’as rien à te reprocher, franchement … Il y a des limites qu’il semble avoir largement dépassées, peine ou pas peine.

    Allez, courage.

    Bises

    J'aime

    • Cela a vraiment été difficile.
      J’ai crié et la fessée est tombée. On était dans une spirale infernale. Le coup, c’est qu’il y a aussi sa meilleure copine qui part, cela fait beaucoup pour lui.
      Oui les cris ont bien été là et la fessée, plusieurs fois.
      Je n’en suis pas fière, vraiment.
      Je ne l’ai jamais vu comme ça. C’est une vraie cocotte minute, il garde tout et quand ça pète….
      oui clairement, les bornes ont été dépassées et oui clairement, malgré sa tristesse, il n’avait pas à être ainsi.
      On en a reparlé et j’espère que cela ne se reproduira plus dans ces proportions.
      C’est bien difficile d’être parents 😉
      Bises

      J'aime

  3. Je viens seulement de lire ton article, le mien n’a que 3 ans mais je pense que nos petits garçons ont le même caractère et je me suis tellement reconnue en toi, ces journées où je suis seule avec mes 2 bébés et où les choses ne se passent pas comme prévu, je me déteste quand je crie alors que je sais que ça ne sert à rien mais c’est plus fort que moi ou quand le soir il fait tout pour réveiller son frère que j’ai du mal à endormir… je n’aurais pas mieux réagi dans ta situation, je pense que les vacances vont vous faire le plus grand bien, il se fera d’autres copains mais quand je vois mon fils et son meilleur copain de la crèche si proches ça me fait mal au cœur de savoir qu’ils ne seront pas dans la même école après 3 ans de crèche quasiment. Bisous à toi ❤

    J'aime

    • Coucou
      L’amitié est quelque chose d’essentiel …même à 5 ans…même à 3 ans!!!
      Cela va mieux, il a bien compris ce qui se passait mais que ça a été difficile!!!
      il est très sensible, entier, réfléchit beaucoup, et c’est un taiseux.
      Dimanche, il va passer l’après midi chez sa meilleure copine qui change d’école (mais ne déménage pas donc ils pourront continuer à se voir, certes moins, mais on va essayer de garde le contact)
      La vie est ainsi faite de joies et de peines, mais que c’est compliqué à vivre!
      Il se fera d’autres copains, mais comme il est assez exclusif, cela lui arrivera de nouveau au cours de sa scolarité.
      on va passer de bonnes vacances qui feront le plus grand bien à tout le monde, et j’espère que tout ira bien à la rentrée
      Bises

      J'aime

  4. Tu as super bien géré je trouve, nulle mère n’est parfaite et tant mieux, nos enfants découvrent aussi que l’on est des humains, pas des robots perpétuellement d’humeur égale 😉 Mon dieu que j’en ai eu des journées de maman débordée comme ça, avec des crises à n’en plus finir et toi qui n’en peux plus… Et ce que j’ai pu culpabiliser aussi !

    J'aime

    • Bonsoir,
      Bon on se sent moins seule 😉
      Les journées pourries sont là pour nous rappeler que la vie de parents n’est pas un long fleuve tranquille!!!
      Je crois aussi qu’il y a beaucoup de fatigue en cette fin d’année scolaire et que le temps pourri n’aide pas non plus pour l’humeur!!!
      Bref, espérons que l’été apportera zen et réconfort.
      Et que moi aussi je suis fatiguée et qu’un certain ras le bol nous pourrit bien la vie
      allez haut les coeurs!!
      Bises

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s